Sheldon Adelson : le fondateur du groupe de casinos Las Vegas Sands est mort

Un cancer qui attend juste de se développer. C’est par ces mots que Sheldon Adelson qualifiait en 2013 le poker en ligne, suscitant au passage l’ire de toute une communauté et en particulier de Nolan Dalla. Quelques mois plus tard, et sans que les deux affaires présentent le moindre lien, le milliardaire entérinait l’abandon de son pharaonique projet Eurovegas. C’est à peu près la dernière fois que ses déclarations tapageuses ont franchi l’Atlantique pour venir alimenter les colonnes de Club Poker.

Aux États-Unis, le personnage est toutefois resté au centre de l’actualité jusqu’à son dernier souffle. Les médias généralistes saluent d’ailleurs avant tout la mémoire d’un fervent républicain qui, lors des deux dernières campagnes présidentielles, a fait partie des donateurs les plus généreux du camp Trump. Autant dire que ce mardi, sa disparition des suites d’un cancer plus mortifère que le poker en ligne inspire à peu près autant de tristesse outre-Atlantique que celle de Georges Pernoud.

Dans un communiqué, son entreprise rend néanmoins hommage (à juste titre) à celui qui a apporté une importante contribution au développement des resorts, ces fameux complexes hôteliers intégrés : “À Las Vegas, Macao et Singapour, la vision de monsieur Adelson pour les complexes intégrés a transformé le secteur, changé la trajectoire de l’entreprise qu’il a fondée et repensé le tourisme sur chacun de ces marchés“.

Comme le rappelle Le Monde, l’homme d’affaires avait pourtant d’abord fait fortune avec une société de voyages charter dans les années 60. Au fil de son parcours, il avait par la suite créé une cinquantaine d’entreprises jusqu’à son arrivée dans le secteur des casinos à l’âge de 55 ans. Selon Forbes, Sheldon Adelson laisse derrière lui une fortune de 35 milliards de dollars qui reviendra, pour l’essentiel, à ses six enfants. Comme dirait Georges, bon vent !

Latest posts